jean jacques crèvecoeur

Mail n°12

 

 

« Un individu conscient et debout est plus dangereux
pour le pouvoir que dix mille individus endormis et soumis  »
(Gandhi)

Ce courriel annonce la reprise de mes activités professionnelles (formations et de conférences), au service de votre équilibre et de votre santé. C’est grâce à ces activités que je gagne ma vie depuis 20 ans. C’est grâce à elles aussi que j’ai réuni les moyens financiers pour vous alerter et vous informer gratuitement depuis six mois.

J’espère que vous serez nombreux à répondre à mon invitation à participer à mes séminaires et mes conférences. Si vous pensez que ces informations peuvent être utiles à d’autres, merci de relayer ce message auprès de vos connaissances et de vos amis.

Madame, Monsieur, Chers amis,

C’est avec grand plaisir et soulagement que je reprends l’exercice de ma vocation : celle d’informer, de former, d’éveiller les consciences et d’ouvrir les cœurs. J’avais laissé tomber toutes mes activités, fin juillet, pour m’engager corps et âme dans ce combat dont vous avez été témoins. Après sept mois de campagne, je retournerai à ce qui donne à ma vie tout son sens et sa raison d’être.

Aujourd’hui, je me sens comme un jardinier qui, pendant vingt ans, aurait pris soin de son jardin et était très heureux de le faire. J’étais au service de la vie et de la croissance et je ne pensais jamais m’occuper d’autre chose que de cela. Quand je découvris qu’un raz-de-marée risquait de l’inonder et de tout détruire, je n’hésitai pas un seul instant à tout laisser tomber pour me battre, afin d’empêcher les flots d’anéantir cette vie dont j’avais pris soin pendant vingt ans. Même si ce combat fut un exercice désagréable et lourd, sa motivation s’est toujours ancrée dans un mouvement POUR la vie et la conscience, malgré les apparences guerrière qu’il revêtait. L’alerte étant passée, à présent, je peux retourner à mon activité première.

S’informer et se former pour gérer notre santé de manière autonome

Dans mon dernier courriel (n° 11), je vous disais l’importance de s’informer et de se former soi-même, et aussi l’importance d’informer les autres, pour :

  • d’une part, rester dans le meilleur équilibre physique, psychologique et spirituel possible, ce qui se traduit automatiquement par un excellent système immunitaire. Des biologistes réputés, comme Bruce Lipton, ont souligné à quel point nos émotions pouvaient avoir un impact sur l’efficacité et le fonctionnement de notre système immunitaire ;
  • d’autre part, prendre la responsabilité de notre existence de manière autonome et souveraine, de sorte qu’aucune manipulation extérieure ne puisse nous atteindre ou nous influencer. J’ai constaté, en effet, que ceux qui ont été les moins déstabilisés par la propagande effrayante des médias à propos de cette soi-disant pandémie étaient ceux qui avaient investi depuis des années dans leur formation et dans leur information sur la santé.

C’est donc dans cette optique que je reprends mon bâton de pèlerin avec une motivation encore plus grande à vous offrir des informations complètes de grande qualité (à travers les conférences et les formations pluridisciplinaires), mais aussi des outils concrets qui vous garantiront la meilleure santé possible (à travers les ateliers pratiques).

Aperçu du programme de mars-avril 2010

Au programme de ma tournée, de nombreuses activités variées :

  •  deux ateliers thérapeutiques de quatre jours, « les Sentiers de la guérison », proposés en Belgique (Bruxelles) et en Suisse (près de Vevey) ;
  • un atelier que je n’ai plus animé depuis début 2005 et qu’on me réclame très souvent, « Relations et jeux de pouvoir », proposé en France (près de Lyon) ;
  • deux formations professionnelles de six jours, la « formation aux processus d’accompagnement et de changement », proposées en Belgique (Bruxelles) et en France (Lyon) ;
  • quatre journées de formation pluridisciplinaire d’un jour « vaccination et immunisation », proposées en Belgique et en France ;
  • deux conférences grand public que j’aurai le plaisir d’animer avec ma femme, Cyrinne Ben Mamou, PhD, biologiste et docteur en neurosciences, sur le thème du système immunitaire et celui de l’histoire de la vaccination, en Belgique, en France et en Suisse ;
  •  la reprise d’une conférence très appréciée l’an dernier, « pièges, difficultés et impasses des processus de guérison », en Suisse.

Lors de cette tournée européenne, j’animerai les journées de formation pluridisciplinaire et les conférences grand public avec ma femme, Cyrinne Ben Mamou. C’est un grand plaisir et un immense privilège pour moi de travailler avec elle depuis un an. Biologiste et docteur en sciences neurologiques, Cyrinne a douze ans d’expérience de recherche en laboratoire en Tunisie, en France et principalement au Québec. Appréciée dans le milieu académique pour sa rigueur intellectuelle et son exigence à fonder ce qu’elle affirme sur des références solides, elle me fut d’une aide très précieuse dans la recherche et le dépouillement des milliers de documents scientifiques et médiatiques que nous avons traités lors de notre combat contre la vaccination de masse.

En automne dernier, elle a fait ses premiers pas comme conférencière à mes côtés, lorsque nous avons informé les Québécois des dessous de cette pandémie. Elle a été unanimement appréciée pour ses qualités de vulgarisation scientifique. Son intérêt pour tout ce qui touche aux sciences du vivant rejoint et complète mon intérêt pour tout ce qui touche à la santé et à la psychologie des individus, ce qui donne aux conférences une perspective encore plus complète des sujets que je propose depuis des années.

Vous trouverez tout le détail de ces différentes activités sur mon site Internet (http://www.jean-jacques-crevecoeur.com) à la rubrique calendrier (pour les dates) ainsi qu’aux rubriques conférences et séminaires (pour la description du contenu des activités). Pour prendre connaissance de ce que vous pourrez retirer de chacune de ces activités, lisez ce qui suit. Sinon, rendez-vous directement sur mon Site.

Mon engagement au service du bien-être des individus

C’est en 1984 que je me suis tourné, pour la première fois, vers des approches médicales qui me respectent en tant qu’individu et qui prennent en compte l’unicité de mon être, corps – âme – esprit. Déjà à l’époque, j’étais conscient que l’approche analytique qui découpe l’être humain en petits morceaux pour essayer de le comprendre nous menait tout droit à l’impasse.

Vingt-six ans plus tard, je constate que la santé publique n’a fait que se dégrader, malgré l’explosion des budgets des soins de santé. Je devrais dire : la santé s’est dégradée grâce à l’explosion des budgets consacrés à la maladie. Une étude datant d’il y a quinze ans soulignait déjà que plus un pays consacre de l’argent à sa politique dite de santé, plus sa population est malade. La récente mascarade et la scandaleuse tromperie qui ont débouché sur une campagne de vaccination massive contre le virus H1N1 n’amélioreront certainement pas le niveau de santé de la population, bien au contraire. Comme je le rappelais dans mon documentaire « Seul contre tous », chaque cancer rapporte au système 180.000 dollars !!! Et malgré les milliards investis dans la recherche médicale, aucune des grandes maladies de notre époque n’est en recul. Bien au contraire.

Face à ce constat, je me suis engagé corps et âme depuis 20 ans dans la promotion d’une vision de la santé qui nous redonne le pouvoir sur notre propre vie et qui nous rende le plus autonome possible dans la gestion de notre équilibre vital, sur les plans physique, émotionnel, psychologique et spirituel. Cet engagement m’a valu d’être la cible, depuis des années, de différentes instances (Ordre des Médecins, Services Secrets, Sûreté de l’État, Renseignements Généraux, Médias dominants) qui ont cherché à me faire taire et à me discréditer.

Recevoir tant d’attentions de la part d’autant d’instances m’honore. Car cela me confirme que ma mission touche à des enjeux d’une importance vitale pour la dictature qui cherche à se mettre en place, sous des couverts de fausse démocratie.

Malgré les menaces et les intimidations, je poursuis ma route. Tout simplement, parce que je constate les effets que cette vision de la santé a eus sur moi et sur les personnes que j’accompagne. Tout simplement, aussi, parce que je n’ai jamais cessé de rêver.

  • Je rêve d’une médecine où la globalité de notre être soit prise en compte et respectée.
  • Je rêve d’une médecine qui redonnerait du sens aux maladies qui nous affectent.
  • Je rêve d’une médecine qui nous encourage à écouter les signaux de notre corps plutôt qu’à les supprimer au plus vite.
  • Je rêve d’une médecine qui nous responsabilise dans le maintien de notre équilibre, sur tous les plans.
  • Je rêve d’une médecine qui se remette à l’écoute de l’humanité que chacun d’entre nous porte.
  • Je rêve de médecins qui comprennent que nous sommes UN, entité indissociable corps-esprit.
  • Je rêve de médecins qui nous accompagnent dans la recherche des véritables causes de nos maladies.
  • Je rêve de médecins qui nous aident à résoudre les chocs qui ont été à l’origine de nos symptômes.

Je crois fermement que cette médecine, nous ne l’aurons que si nous prenons chacun notre part de responsabilité. Et cette prise de responsabilité commence, à mon avis, par l’acte de s’informer et de se former à d’autres sources que celles contrôlées par les marchands de maladies et de médicaments (ce sont les mêmes, d’ailleurs).

Nous ne pourrons compter que sur nous pour vivre dans un monde respectueux

Ce qui s’est passé cet automne m’a fait sortir d’une forme de nonchalance confiante concernant l’avenir de notre monde. Bien sûr, je savais que la corruption gangrenait tous les lieux où le pouvoir et l’argent étaient présents. Je savais que la fraude était une pratique de plus en plus répandue dans les milieux concurrentiels de la recherche scientifique. Je savais que les médias et les journalistes se prostituaient au service des grands groupes d’intérêt multinationaux et s’étaient transformés en instruments de propagande. Je savais que les riches concentraient de plus en plus de richesses au détriment d’une majorité écrasante de la population planétaire. Je savais qu’une élite mondiale agissait dans l’ombre (à travers la Commission Trilatérale, le Club de Bilderberg, le Club de Rome, le Council for Foreign Relations, les réunions de Davos, etc.) pour supprimer petit à petit la souveraineté des peuples et des nations au profit d’un gouvernement mondial. Tout cela, je le savais. Et je ne m’en inquiétais pas, car je ne suis vraiment pas de nature paranoïaque (contrairement à ce que beaucoup pensent !), mais je suis plutôt confiant en la nature humaine.

Ce qui m’a fait sortir de mon optimisme béat, ce sont les recherches approfondies que j’ai faites autour de cette soi-disant pandémie de grippe H1N1. J’ai découvert que presque toutes les conditions (lois, décrets, infrastructures, corruptions, etc.) étaient en place pour que le monde bascule dans une dictature mondiale, sans que nous puissions nous y opposer. Je développerai ce thème dans un prochain courriel.

Par contre, ce que je veux déjà vous partager, c’est qu’après une analyse approfondie de notre situation planétaire, j’en arrive à la conclusion suivante. Nous avons trois scénarios possibles qui s’offrent à nous, individuellement et collectivement :

  • Soit nous continuons à dormir, et nous risquons de nous réveiller au son désagréable de la dictature mondiale qui se profile déjà à l’horizon ;
  • Soit nous cherchons à rejoindre les forces de l’ordre (armée, police, gendarmerie, gardes présidentielles), les milices armées, les agences de sécurité dont le nombre explose littéralement depuis 2001, pour échapper au chômage et pour nous tenir du côté des oppresseurs lorsque la dictature se dévoilera derrière nos démocraties de pacotille ;
  • Soit nous recréons en urgence le tissu social et les solidarités citoyennes (intra- et inter-nationales) pour mettre en œuvre des réseaux de résistance civile et de vigilance citoyenne, afin de mettre en échec définitivement ces projets oligarchiques irrespectueux de tout ce qui vit sur cette belle planète.

En parallèle de mon travail de formateur et de conférencier, il m’apparaît indispensable de contribuer, avec d’autres déjà engagés dans cette voie, au renforcement de ce troisième scénario. Autant il est essentiel que nous continuions à nous informer et à nous former (pour maintenir notre santé et notre équilibre au plus niveau possible), autant il est indispensable de constituer, partout sur la planète, des réseaux citoyens prêts à saboter les sombres projets qui menacent nos libertés essentielles dans tous les domaines.

Autrement dit, nous devons sortir, en urgence, de la dérive nombriliste et individualiste dans laquelle nous nous sommes enfoncés depuis le début des années 1960. Comme le disait cette phrase tirée de « Hey You », une des chansons de « The Wall », l’opéra rock des Pink Floyd : « Together, we stand. Devided, we fall. » (« Ensemble, nous tenons. Divisés, nous tombons. »). Sans cela, je ne donne vraiment pas cher de notre avenir collectif…

C’est donc plus déterminé que jamais que je vous donne rendez-vous, à l’occasion des prochaines activités qui se dérouleront en Europe, dans deux mois.

Restons debout, éveillés et conscients.

Fraternellement et cordialement

 

Jean-Jacques Crèvecœur

Montréal (Québec)

PS : Et n’oubliez pas de transférer ce courriel à tous ceux que ces sujets concernent ou intéressent. Il vous en prendra quelques minutes, mais ça pourrait changer la vie de certains d’entre eux.


Les prochaines activités, en résumé

Les sentiers de la guérison (4 jours)

  • Cet atelier de quatre jours a été créé en avril 2003 et a déjà été proposé 25 fois à plus de 1.200 personnes.
  • L’objectif : (ré)apprendre à faire circuler l’énergie de guérison à l’intérieur de nous et (re)mettre de la fluidité au cœur de notre vie.
  • Le but : retrouver ou conserver la santé, grâce à un système immunitaire performant et un équilibre physique et émotionnel permanent. Cet atelier vous propose la synthèse des outils les plus efficaces que j’ai créés depuis 25 ans et qui me permettent de jouir d’un excellent équilibre depuis 21 ans.
  • Animation : Jean-Jacques Crèvecœur
  • Recommandation : pour bien se préparer à cet atelier, la lecture du livre « Prenez soin de vous, n’attendez pas que les autres le fassent ! » est fortement recommandée.
  • Dates et lieux :
    • À Bruxelles, du 11 au 14 mars 2010, de 9 heures précises à 18 heures.
    • À Crêt-Bérard (près de Vevey), du 18 au 21 mars 2010, de 9 heures précises à 18 heures.
  • Pour les renseignements et les inscriptions, se rendre ici.

Relations et jeux de pouvoir (3 jours)

  • Cet atelier de trois jours a été créé en février 1990 et a déjà été proposé 250 fois à près de 10.000 personnes.
  • L’objectif : comprendre, repérer et désamorcer les jeux de pouvoir relationnels.
  • Le but : recréer ou entretenir des relations gagnant – gagnant, où les deux parties sont respectées et satisfaites au niveau de leurs besoins.
  • Animation : Jean-Jacques Crèvecœur
  • Recommandation : pour bien se préparer à cet atelier, la lecture du livre « Relations et jeux de pouvoir » est recommandée.
  • Dates et lieux :
    •  À Ambérieux d’Azergues (près de Lyon), du 29 au 31 mars 2010, de 9 heures précises à 18h30.
  • Pour les renseignements pratiques et les inscriptions, se rendre ici.

Formation aux processus d’accompagnement et de changement (2 x 3 jours)

  • Cette formation professionnelle de six jours (découpée en deux modules de trois jours indissociables) est réservée à toute personne dont le métier est d’accompagner des individus ou des groupes (thérapeutes, formateurs, enseignants, coaches, managers, éducateurs, etc.).
  • L’objectif : apprendre à utiliser et à maîtriser les processus d’accompagnement qui facilitent le changement chez l’autre.
  • Le but : rendre la relation accompagnateur – accompagné plus fluide, plus sécurisante et plus claire, de sorte que l’autre se sente dans un cadre qui l’aide à progresser et à évoluer. Il s’agit, en d’autres termes, de mettre de l’huile dans les rouages de la relation d’accompagnement.
  • Animation : Jean-Jacques Crèvecœur
  • Conditions d’admission :
    • il est recommandé (mais pas impératif) d’avoir suivi l’atelier Les Sentiers de la guérison préalablement.
    • avoir déjà une pratique professionnelle dans un des métiers cités ci-dessus.
  • Dates et lieux :
    • À Bruxelles, du 23 au 25 mars ET du 8 au 10 juin 2010, de 9 heures précises à 18 heures
    •  À Lyon, du 2 au 4 avril ET du 4 au 6 juin 2010, de 9 heures précises à 18 heures
  • Pour les renseignements pratiques et les inscriptions, se rendre ici.

Formation pluridisciplinaire : vaccination et immunisation (1 jour)

  • Ce cours théorique d’une journée est destiné à toute personne qui veut comprendre de façon plus rigoureuse le fonctionnement de base du système immunitaire, le rôle des microbes, le développement des maladies infectieuses et les questions relatives à la vaccination, le tout dans une perspective à la fois historique, écosystémique, biologique, immunitaire et médicale.
  • L’objectif : confronter de nombreuses informations puisées dans les connaissances et la littérature scientifiques au mythe vaccinal entretenu par les compagnies pharmaceutiques et les médias. Identifier d’autres manières de renforcer le système immunitaire et de prendre en main notre équilibre de façon autonome et responsable.
  • Le but : pouvoir choisir en conscience, mais aussi pouvoir conseiller vos clients et votre entourage, lors de la prochaine alerte pandémique qu’on nous annonce déjà.
  • Animation : Jean-Jacques Crèvecœur et Cyrinne Ben Mamou, PhD
  • Dates et lieux : en Belgique et en France (les dates seront communiquées prochainement dans le calendrier de mon site Internet)
  • Pour les renseignements pratiques et les inscriptions, se rendre ici.

Conférences grand public sur le système immunitaire et la vaccination (3 heures)

  • Ces nouvelles conférences ont été motivées par la désinformation scandaleuse qui a entouré la soi-disant pandémie de grippe porcine depuis fin avril 2009. Néanmoins, nous n’aborderons pas le thème de la grippe H1N1 ni des vaccins spécifiques à cette grippe. Nous voulons plutôt élever le débat autour de deux questions fondamentales :
    • Comment fonctionne le système immunitaire et quel est le rôle véritable des microbes (car les médias et les autorités de santé publique véhiculent des énormités sur ces sujets) ?
    • Que peut nous apprendre l’histoire de la vaccination depuis son invention et que nous réserve l’avenir dans ce domaine ?
  • Au cours des conférences, nous aborderons rapidement les dérives totalitaires qu’emprunte la médecine de masse et la manière dont nous pouvons enrayer cette dangereuse menace liberticide.

Attention : notre programme n’est pas encore bouclé en France. En mars – avril, nous avons l’intention de couvrir la zone au Nord de Lyon (Nord-Ouest et Nord-Est). Par ailleurs, l’automne, nous avons l’intention de couvrir la zone du Sud-Ouest, du Sud-Est et de la Bretagne. Si vous souhaitez nous accueillir dans votre région et/ou nous aider à organiser une conférence (minimum 150 personnes), contactez-moi immédiatement sur info@jean-jacques-crevecoeur.com.

  • Titres des conférences :
    • Comprendre le système immunitaire et les microbes
    • Vaccination : les leçons de l’histoire et les perspectives d’avenir
  • Animation : Jean-Jacques Crèvecœur et Cyrinne Ben Mamou, PhD
  • Dates et lieux : en Belgique, en France et en Suisse, entre le 8 mars et le 10 avril 2010 (les dates seront communiquées au fur et à mesure dans le calendrier de mon site Internet)
  • Pour les renseignements pratiques et les inscriptions, se rendre ici.

Conférence : Pièges, difficultés et impasses des processus de guérison

  • Cette conférence a rencontré un énorme intérêt lors de ma dernière tournée de conférences, en 2009. Elle aborde, en effet, un sujet tabou qui est peu explicité par les professionnels du bien-être et de la santé, à savoir les éléments qui rendent un processus de guérison (physique ou psychologique) difficile, voire impossible.
  • Animation : Jean-Jacques Crèvecœur
  • Date et lieu : à Estavayer-le-Lac (Suisse), le 17 mars 2010 à 19 heures.
  • Pour les renseignements pratiques, se rendre ici.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site